Un photographe ukrainien « exécuté de sang-froid » par les forces russes

An abandoned truck in Kharkiv during the Russian invasion of Ukraine

Un photojournaliste ukrainien aurait été torturé puis « exécuté de sang-froid » au début de l’invasion russe.

Maksim Levin, qui a longtemps contribué à Agence de presse Reutersa été retrouvé mort le 1er avril aux côtés de son ami soldat Olekisy Chernyshov.

Une enquête de Rapports sans frontières (RSF) a conclu que Levin et son ami ont été assassinés par des soldats russes dans une forêt près de Kiev le 13 mars, le jour où ils ont été portés disparus.

Les preuves suggèrent que les deux hommes « ont été exécutés de sang-froid par les forces russes, probablement après avoir été interrogés et torturés, le jour de leur disparition », conclut le groupe.

Les enquêteurs ont récupéré sur les lieux des balles qui, selon eux, sont couramment utilisées par l’armée russe.

RSF a déclaré à l’Agence France-Presse qu’elle déposera une plainte spécifiquement liée au meurtre de Levin auprès de la Cour pénale internationale de La Haye – sa sixième plainte de ce type liée à l’invasion russe de l’Ukraine.

Levin est l’un des huit journalistes au moins tués depuis l’invasion de la Russie le 24 février, selon le décompte de RSF.

RSF a envoyé des enquêteurs de fin mai à juin, parmi lesquels le photographe de guerre expérimenté Patrick Chauvel, qui avait travaillé avec Levin dans le Donbass.

L’équipe a suggéré deux scénarios possibles, y compris la possibilité que Levin et son ami soldat – dont le corps a été brûlé – aient été abattus après avoir été repérés par des soldats russes.

Alternativement, le couple peut avoir été intercepté dans leur voiture et interrogé et torturé séparément – ​​avec Chernyshov peut-être même brûlé vif.

RSF dit avoir remis les preuves matérielles et les photos aux autorités ukrainiennes.

Né en 1981, Levin était un réalisateur de documentaires contribuant à la couverture de l’actualité de Reuters depuis 2013. Il laisse derrière lui sa femme et ses quatre enfants.

Le rédacteur en chef mondial de Reuters pour les visuels, John Pullman, a fait l’éloge de Levin après sa mort en avril.

« Nous sommes profondément attristés d’apprendre le décès de Maksim Levin, collaborateur de longue date de Reuters, en Ukraine. »

« Maks a fourni des photos et des vidéos convaincantes de l’Ukraine à Reuters depuis 2013. Sa mort est une perte énorme pour le monde du journalisme. Nos pensées vont à sa famille en ces moments difficiles. »


Crédits image : Photo d’en-tête sous licence via Depositphotos.

.

Loading...